Quizz : Connaissez-vous l’histoire de l’évolution de la condition féminine en quelques dates essentielles ?

A partir du XVIIIème siècle et aux cours des derniers siècles, des femmes et des hommes se sont battus pour l’amélioration et l’extension des rôles et des droits de la femme dans la société. Des dates importantes marquent des lois et des avancées en faveur de l’égalité des femmes et des hommes en France.

“C’est par le travail que la femme a en grande partie franchi la distance qui la séparait du mâle ; c’est le travail qui peut seul  lui garantir une liberté concrète”, Simone de Beauvoir.

Testez-vous pour savoir ce que vous connaissez en matière d’égalité entre hommes et femmes ! Ce quizz va vous permettre de mieux comprendre comment les dispositions prises en faveur de l’égalité des femmes et des hommes ont évolué au cours des siècles.

Evénements clés de l’évolution de la condition des femmes

Premièrement nous nous intéresserons à différentes modifications apportées dans les textes de loi. Il s’agit donc, de  loi amenant à de nouveaux droits :

  1. En quelle année les programmes de l’enseignement secondaire ainsi que le baccalauréat sont-ils devenus identiques pour les filles et les garçons ?
  2. De quelle année date l’ordonnance accordant le droit de vote et l’éligibilité aux femmes ?
  3. Quel principe fut inscrit en 1946 dans le préambule de la constitution ?
  4. Quelle est le nom de la loi de 1967 autorisant la prise de contraceptifs ?
  5. En quelle année le « principe » de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes est-il inscrit dans la loi ?
  6. Quand la loi autorisant l’IVG a-t-elle été votée ? Qui est à l’origine de cette loi ?
  7. Qui a écrit la loi pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes qui travaillent en entreprise ?
  8. En quelle année a été créé l’observatoire de la parité entre les femmes et les hommes ? Et quellle en est son utilité ?
  9. En quelle année la loi sur l’égalité salariale entre les femmes et les hommes a-t-elle été votée ?

Concentrons-nous maintenant sur les premières femmes, les pionnières…

  1. Qui fut la première bachelière ? Quand a-t-elle obtenu son baccalauréat ?
  2. En quelle année la première sous-secrétaire d’Etat fut-elle nommée ?
  3. Qui fut la première femme nommée ministre ? Quand fut-elle nommée ?
  4. Qui est l’auteur de la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ?
  5. Qui est Valentina Terechkova ? Qu’a-t-elle accompli ?
  6. Qui a été la première femme élue à l’Académie française en 1980 ?
  7. En quelle année la première femme a traversé l’océan Atlantiqueen avion ?

 

Le saviez-vous ?

 

Rosa Parks, Simone Veil, Marie Curie et bien d’autres encore ont un point en commun. Ces femmes célèbres, parfois très jeunes, ont toutes fait preuve de courage, de ténacité et d’audace pour mener à bien leur mission.

Rosa Parks était une femme battante qui a combattu pour l’égalité et la paix. Elle s’est engagée dans une lutte, celle des afro-américains pour mettre fin à la ségrégation.  Simone Veil était une politicienne militante. Elle a œuvré pour la condition féminine notamment grâce la loi Veil en autorisant l’avortement volontaire de grossesse lorsqu’elle était ministre de la santé en 1975. Enfin, Marie Curie, certainement l’une des savantes physiciennes la plus célèbre. Elle a notamment été reconnue pour son travail effectué avec son mari pour leurs recherches sur la radioactivité.

Aux cours des siècles le combat d’hommes et de femmes ont permis des améliorations en matière d’égalité entre les hommes et les femmes. Aujourd’hui encore, des femmes et des organisations se battent pour que toutes les femmes accèdent aux droits fondamentaux (éducation, protection…) auxquelles elles devraient avoir accès mais qui leurs sont encore trop souvent refusés dans certains pays. L’ONU pour les femmes milite en ce sens. Et aujourd’hui, de jeunes femmes comme la nouvelle ambassadrice des Nations Unies pour les femmes, Emma Watson se bat pour la parité entre femmes et hommes (campagne heforshe).

Réponses au quizz sur la chronologie des évènements :

Premièrement nous nous intéresserons à différentes modifications apportées dans les textes de loi.

  1. C’est durant l’année 1924 que les programmes de l’enseignement secondaire ainsi que le baccalauréat sont devenus identiques pour les filles et les garçons (décret du 25 mars).
  2. L’ordonnance du 21 avril 1944 prise par le gouvernement provisoire du général de Gaulleà Alger stipule que « les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». Les Françaises votent pour la première fois le 29 avril 1945, à l’occasion des élections municipales.
  3. Le principe qui fut inscrit en 1946 dans le préambule de la constitution est celui de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines.
  4. La loi Neuwirth (nommée d’après Lucien Neuwirth) du 28 décembre 1967 autorise l’usage des contraceptifs.
  5. C’est par la loi du 22 décembre 1972 que le principe de l’égale rémunération des femmes et des hommes a été inscrit. Depuis ce jour, la situation des femmes sur le marché du travail s’est considérablement améliorée. Elles occupent maintenant une place proche de celles des hommes même si un écart subsiste encore.
  6. La loi autorisant l’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) a été votée le 17 janvier 1975. Elle a été présentée par la ministre de la santé, Simone Veil. C’est ainsi que la loi est plus communément appelée « la loi Veil » en hommage à Simone Veil.
  7. Yvette Roudy, ministre des droits de la femme, écrit la loi pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes qui travaillent en entreprise durant l’année 1983.
  8. L’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes (OPFH) a été créé en 1995. Ce service assure une fonction d’expertise et d’évaluation des politiques publiques visant à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes dans les domaines politiques, économiques et sociaux.
  9. La loi sur l’égalité salariale entre les femmes et les hommes a été votée le 23 mars 2006. Elle a pour objectifs d’aboutir à la suppression des écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, de concilier vie professionnelle et vie familiale et aussi d’accélérer l’accès des femmes et des jeunes filles à la formation professionnelle et à l’apprentissage

 

Intéressons-nous maintenant aux pionnières…

  1. Julie-Victoire Daubié est la première femme française ayant obtenu le droit de se présenter au baccalauréat à Lyon en 1861, et la première à l’obtenir le 17 août 1861.
  2. En 1936, la première femme sous-secrétaires d’Etat était nommée. Il s’agit plus précisément de trois femmes. En effet, durant la troisième République, dans le premier gouvernement de Léon Blum, trois femmes sont sous-secrétaires d’Etat : Cécile Brunschvicg, Suzanne Lacore et Irène Joliot-Curie.
  3. Édith Cresson, premier ministre de François Mitterrand de 1991à 1992, est à ce jour la seule femme à avoir accédé à ce poste en France.
  4. La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne est un texte juridique français, exigeant la pleine assimilation légale, politique et sociale des femmes, rédigé en septembre 1791, par l’écrivaine Olympe de Gouges sur le modèle de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.
  5. Le 16 juin 1963, la Soviétique Valentina Terechkova est devenue la première femme à effectuer un vol dans l’espace.
  6. La présence de femmes à l’Académie française est récente. L’Académie, fondée en 1635 par le cardinal de Richelieu ne voit entrer une femme dans ses murs qu’en 1980, avec l’écrivain Marguerite Yourcenar.

Amelia Earhart est une aviatrice américaine. Elle est célèbre notamment pour avoir été, en juin 1928, la première femme à traverser l’océan Atlantique en avion.

F.T. et T.J.